Tu emporterais quoi avec toi, si tu devais quitter ta maison en urgence ?

Aujourd'hui, c'est un article pas comme les autres que j'avais envie d'écrire. Les évènements de ces derniers temps ont bouleversé pas mal de monde et moi y compris. On n'imagine pas qu'une guerre pouvait réellement avoir lieu dans un pays aux portes de l'Europe en 2022. Je ne parlerai pas de politiques bien évidemment.


Quand j'ai vu à la télévision et sur les réseaux sociaux toutes ces vidéos de personnes partir en urgence de leur maison, de leur ville, de leur pays, j'ai eu le coeur brisé.


Et je me suis demandée, qu'est-ce que j'emporterais avec moi, si cette situation devait m'arriver ?

 

Une très grande partie des gens vivent dans des maisons encombrées de tonnes d'objets. Ces personnes se sont complètement laissées happer par la société de consommation dans laquelle nous vivons. Nous ne prenons plus le temps de réfléchir sur nos achats, mise à part la question du budget pour certaines personnes, parfois. Les achats sont compulsifs, en suivant la mode qui change trop fréquemment, sont irréfléchis et non adaptées à nos besoins.


Finalement, les objets ne sont que du matériel physique et nous pouvons vivre sans eux. Ils doivent nous servir et non l'inverse. Les logements sont majoritairement occupés par les objets en tout genre. Nos yeux et donc notre esprit, sont concentrés sur ce qui nous entoure lorsque nous entrons dans une maison, dans une pièce. Nous nous focalisons en premier sur la décoration, les meubles. Mais l'essentiel d'une maison n'est pas finalement les personnes qui y vivent ou qui s'y trouvent ?

"Enrichissez plutôt votre corps de sensations, votre coeur d'impulsions et votre esprit de principes que votre vie d'objets.” Dominique Loreau - L'art de la simplicité

home organising organisation maison marie kondo

L'Homme, instinctivement, a un besoin de posséder pour subvenir à son besoin de sécurité. Quand notre espèce à vue le jour et s'est développé, il était vital d'obtenir de la nourriture, puis un toit et quelques éléments de confort comme des vêtements, un lit, etc.. Et bien sûr de conserver ces biens, car on ne savait pas ce que le lendemain nous réservait : une épidémie, une guerre, une catastrophe naturelle... Les foyers étaient composés de peu de biens, mais qui étaient utiles, nécessaires et qui répondait à la raison.


Aujourd'hui, nous avons bien dépassé ce stade et certaines personnes (beaucoup) pensent que leur existence est réelle à travers leurs possessions. Ils ne pensent qu'à acheter, acquérir, détenir, posséder. Leur vie se reflète entièrement à travers leurs biens. Vivre en toute liberté peut être synonyme de vivre aisément pour certaines personnes. Signifiant, être riche d'argent, pour “ne rien manquer”.


La liberté n'est-elle pas finalement uniquement un esprit libre ? Libre de penser et de dire ce que je veux, libre de partir quand je le souhaite, libre d'être qui je veux, libre de posséder moins pour ne plus être possédé par mes possessions.


Je le répète encore, je sais, mais notre maison ne doit pas être une source d'angoisse, de travail, d'énervement, de rangement et de tâches ménagères. Notre maison doit être une ressource de bien être, de soulagement, d'apaisement, de réconfort. Selon moi, notre intérieur doit être simplicité et praticité. Mon intérieur doit me servir et non l'inverse. Il ne doit pas me compliquer la vie, ne pas me faire perdre du temps, être simple pour laisser mon esprit libre et me rendre heureuse.